Ce n’est un secret pour personne, la nouvelle politique de 6-week releases de Mozilla ne fait pas que des heureux. Je ne m’étendrai pas sur le sujet, tout a déjà été écrit sur la question : les avantages d’un cycle de développement rapide sont indéniables, les inconvénients de l’absence d’une version maintenue sur 12 à 18 mois (comme c’était le cas jusqu’ici) le sont tout autant. Le projet Firefox est entré dans une phase d’évolution délicate.

Hier Cédric, contributeur de très longue date et clé de voute de la localisation francophone de Mozilla, nous a fait une mauvaise surprise en annonçant qu’il suspendait sa contribution à Firefox.

Le récent changement du cycle de développement qui a bouleversé les habitudes de la communauté, les déclarations inconsidérées de certains responsables du projet ainsi que la décision de ne pas maintenir une version de Firefox dite LTS, autant pour les entreprises que pour les utilisateurs, telles sont les trois raisons majeures qui me font envisager un nouveau mode de contribution au projet Mozilla.

Qu’on se rassure, Cédric n’abandonne pas la communauté Mozilla francophone :

Pour ma part, je ne déserterai pas totalement le projet, car je souscris au manifeste de Mozilla en beaucoup de points et j’estime que la Fondation Mozilla est indispensable à la bonne santé d’Internet, mais j’arrêterai toute contribution en ce qui concerne Firefox : le logiciel, les sites Web, les campagnes marketing.

Outre le fait Cédric sera très difficile à remplacer, tant pour sa capacité de travail que pour son expérience, je suis particulièrement amer en pensant au ressentiment de la communauté. Comme l’a écrit Clochix :

qui voudrait s'impliquer dans un projet sans y être un minimum respecté et écouté ?

Le feu sacré est-il en train de s’éteindre ? Je veux croire que non, et j’espère que Mozilla saura redonner confiance à la communauté d’ici le prochain MozCamp.